Retour

Pâques

Pâques

Paques, soit la Solennité de la Résurrection de Dieu, c’est la plus ancienne et la plus grande fête chrétienne, fêtée pour commémorer la résurrection de Jésus-Christ. A présent les célébrations de Pâques sont liées à de dizaines de différentes coutumes, traditions et rites, qui ont leurs racines non seulement dans la chrétienté mais également dans les croyances païennes. La période du printemps où tombent les Pâques (toujours le premier dimanche après la première pleine lune de printemps) fait que beaucoup de rituels et de coutumes sont liés à cette fête, soulignant la fin de l’hiver et le début du printemps.

   

Dimanche des Rameaux a lieu une semaine avant les Pâques, en commémorant l’entrée solennel de Jésus à Jérusalem. Ce jour-là les croyants vont aux églises avec des rameaux de palmier ou de bouquets de chatons. Ils sont non seulement un souvenir des événements décrits à l’Evangile mais aussi l’expression des anciennes croyances populaires parlant de la renaissance de la nature à la vie avec la fin de l’hiver et le début du printemps. C’est pourquoi le Dimanche des Rameaux était aussi appelé Dimanche des Fleurs ou d’Oseraie. Ce jour-là Pucheroki, soit les garçons déguisés en fourrures mis à l’envers- avec le poil en dessus, en bonnets coniques décorés de papier fin coloré avec des visages noircis, marchent matin aux villages près de Cracovie entre autres : Zielonki, Bibice ou Tomaszowice. Les garçons chantent et souhaitent joyeuses Pâques et en revanche obtiennent des dons ou des régals de Pâques. La coutume provident de l’ancienne tradition des étudiants médiévaux de Cracovie qui de cette manière faisaient du porte à porte auprès des bourgeois de Cracovie.

   

Semaine Sainte, ayant lieu après le Dimanche des Rameaux, c’est le temps d’attente aux Pâques. Chaque son jour a sa symbolique religieuse déterminée, c’est pourquoi beaucoup de croyants participent tous les jours aux offices aux égalises.  Les célébrations de la Semaine Sainte sont particulièrement solennelles au sanctuaire de Saint-Sépulcre à Miechów. Dimanche des Rameaux on y fait le spectacle de la procession avec Jésus-Christ sur un âne, et le Mardi Saint l’office de la Chemin de Croix, est célébré en procession faisant la tour de la ville et la Chemin de Croix de Vendredi Saint passe par les galeries du couvent des moines de Saint-Sépulcre.

   

Passion de Jésus-Christ dans le sanctuaire à Kalwaria Zebrzydowska rassemble beaucoup de pèlerins ainsi que des groupes de touristes de plus en plus nombreux. Les cérémonies commencent par la présentation de l’entrée solennel Jésus-Christ Dimanche des Rameaux. Mercredi Saint soir on joue entre autres l’entrée des pèlerins à l’église, la trahison de Judas et la séance du sanhédrin. Le Jeudi Saint il y a la cérémonie de lavage des pieds aux apôtres et après la procession à Gethsémani, l’arrestation du Christ par les gardes et la fuite des apôtres au palais de Caïphe où il y a la scène du reniement de Saint Pierre. La suite a lieu le Vendredi Saint où la présentation finit au moment de la condamnation du Christ à la mort par crucifixion, après commence déjà un Chemin de Croix traditionnel.  Avec une étendue plus petite, la Passion du Jésus-Christ est jouée aussi au couvent des Bernardins à Alwernia.

   

Oeufs de Pâques sont traditionnellement préparés avant les Pâques. Les coquilles sont colorées avec des méthodes naturelles et décorées de différents motifs. Pour les volontaires on organise même des ateliers de décoration des oeufs avec des méthodes traditionnelles ; on peut aller p.ex à Stryszawa (www.stryszawa.pl) pour participer à ces cours. 

   

Samedi Saint, le dernier jour du Grand Carême précédant le Dimanche des Pâques c’est le temps de l’attente joyeuse et aussi le temps de la bénédiction de la nourriture préparée pour la table festive. Dans toute la région les croyants vont alors à l’église en portant les corbeilles avec święconka [l’alimentation à bénir] Il faut qu’elles contiennent les œufs de Pâques, soit le symbole de la vie nouvelle, et un mouton de gâteau ou de sucre, qui symbolise les Christ crucifié. On met dans le corbeille aussi un morceau de chaque charcuterie préparée pour la fête, un pincée du sel et une tranche de pain.

   

Dimanche des Pâques commence par un petit déjeuner solennel pour lequel on sert tous les régals du panier avec „święconka”. La consommation des aliments bénits est la référence à la vie éternelle que le Jésus ressuscité donne aux croyants. D’autre part pendant le déjeuner de fête on peut se régaler des repas comme żurek [soupe à base de farine de seigle ou d’avoine fermentée] au petit-lait ou la soupe à raifort.  Souvent il apparaît sur les tables de Małopolska la soupe aux betteraves avec de la crème, préparée sur le coulis de la viande fumée avec de la saucisse blanche. 

   

 Le Lundi de Pâques, soit l’Aspersion, le deuxième jour de Pâques c’est le temps où traditionnellement les filles pouvaient être arrosées de l’eau par les garçons les épiant.  Cette tradition est un écho des coutumes païennes liées à la purification symbolique au printemps des saletés et des maladies.  Une autre tradition est Siuda Baba, soit un homme déguisé en femme avec un chapelet de pommes de terre dans la main et le visage noir de suie, infeste les environs de Wieliczka justement le lundi de Pâques.  Il traîne près de l’église, accompagné par un Tsigane noirci par la suie avec un fouet.  Cette tradition a ses racines dans la légende sur la déesse païenne Lega à Lednica Górna près de Wieliczka.  Le feu saint y a été allumé, qui devait être maintenu par une prêtresse exerçant sa fonction pendant une année. Après, s’être noircie de la suie en raison de sa position assise près du feu, elle cherchait dans les maisons une vierge qui pourrait la remplacer.  Aujourd’hui Siuda Baba cherche également les filles mais pour qu’elles se rachètent avec une pièce de monnaie ou un bisou ce qui finit par la salissure obligatoire avec de la suie...

Lire Lire