Retour

Les Roms

Les Roms

Les Roms (ou Tsiganes), ayant en commun une origine indienne, sont un groupe ethnique qui n’ont jamais eu leur propre pays. Jusqu’à récemment, ils menaient une vie nomade, circulant à bord de chariots. En Pologne, les Tsiganes sont apparus vers le XVe siècle. Depuis ce temps jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, cette communauté était dirigée par le roi tsigane qui la représentait devant les autorités. Vers la fin du XVIIIe siècle, les Roms ont reçu les droits civiques. Lors de l’occupation, la plupart des Roms a été assassinée (Porajmos). En Pologne, il y a actuellement quatre groupes roms : Bergitka Roma (habitants du Contrefort des Carpates et de la Vallée de Kłodzko), Polska Roma (habitants des plateaux polonais) et de petits groupes de Kalderach et Lovari, d’origine roumaine ou moldave. Ils n’ont jamais eu leur propre religion, mais ils ont toujours accepté la religion dominante de leur pays d’accueil. C’est pourquoi la plupart des Roms polonais sont catholiques, mais une grande partie des Kalderach appartient à l’Église orthodoxe. Le trait caractéristique  de l’esprit rom est le syncrétisme, c’est-à-dire la capacité de réunir, le cas échéant, le catholicisme avec leurs propres traditions et croyances. Les Roms sont superstitieux, ils croient au pouvoir des amulettes, de la magie et des mauvais esprits. Ils respectent particulièrement les morts, car ils sont convaincus que ceux-ci sont capables de réincarner dans un autre être humain ou un animal. Ces croyances sont influencées par la mythologie hindouiste et les légendes et les superstitions  païennes, qu’ils ont connu lors de leurs divers voyages en Asie et en Europe. L’esprit rom est basé sur la famille, le respect envers les aînés et les liens de parenté. C’est pourquoi ils célèbrent solennellement toutes les fêtes familiales, surtout les naissances et les morts des membres de familles. Les fêtes catholiques sont moins importantes.  Néanmoins, chaque année, ils organisent le Pèlerinage National des Roms vers le Basilique de Notre-Dame des Douleurs à Limanowa et vers le sanctuaire à Jasna Góra.  L’Épiscopat polonais a convoqué l’Aumônier national des Roms, dont la tâche est de catéchiser la communauté et de coopérer avec les associations et les autorités. Dans la région de Małopolska, un évènement important pour la culture romani est la Caravane à la mémoire des Roms organisé par le Musée régional à Tarnów. Pendant plusieurs jours, les Roms suivent un itinéraire en visitant les villages et les campagnes relatifs à la martyrologie de leur peuple lors de la Second Guerre mondiale. Le Musée à Tarnów possède aussi une grande collection concernant la culture et l’histoire des Roms. À Cracovie, en juillet 2013, on a organisé pour la première fois la Journée internationale de la culture des Roms, dont l’objectif est de familiariser les habitants de la ville et les touristes avec les traditions de ce groupe ethnique.

Multimédia

Lire Lire