Retour

Kraków, La Vieille Ville

Kraków, La Vieille Ville

La Vieille Ville
La vieille ville est un endroit magique
. Pendant des siècles, les rois et les invités importants entraient à Cracovie par la Porte Florian, passaient à côté de la Place du Marché et arrivaient à Wawel en passant par les rues Grodzka et Kanonicza. Aujourd’hui, le chemin royal également vit intensément : des foules de touristes y passent car même si beaucoup a changé, l’endroit a conservé le splendeur due à la résidence royale. En 1978, l’ordre médiéval d’aménagement, parfaitement conservé,  l’un de plus magnifiques dans cette partie de l’Europe, ainsi que l’ensemble exceptionnel des monuments de différentes époques, sont devenus la clé de l’inscription de l’ancienne capitale de Pologne sur la liste de l’UNESCO. Les immeubles de divers styles, de belles résidences, les églises multiséculaires, les édifices majestueux de l’université  ainsi que l’inoubliable Wawel font qu’il y est facile d’oublier la modernité.
La Vieille Ville qui comprend par son étendue le bourg de l’époque de la fondation de Cracovie (1257), déjà au XIVe siècle a été fermée par le circuit des remparts. Au début du XIXe siècle, ils y avaient 47 bastilles et 7 portes principales. Le fragment des remparts avec ladite Porte Florian et ses trois bastilles adjacentes, conservées jusqu’à imposant présent nous convainc de la masse imposante de ces fortifications. À la fin du XVe siècle, un autre édifice de fortification a été érigé juste à côté de la porte : le Barbacane (autrefois appelé par les Cracoviens Casserole). Il était pratiquement indestructible et il a même résisté à l’action de mise en ordre de la ville du XIXe siècle, pendant laquelle les fortifications municipales ont été démolies. Le parc municipal, soit Planty a pris la place des remparts alors démolis, il entoure aujourd’hui par une bande verte le centre historique de la ville.
La vieille ville est aussi célèbre pour un très grand nombre d’églises historiques pour sa petite superficie: il y en a presque 30. Sur la Place du Marché, il y a l’église romane Saint Adalbert. Elle est l’une des plus anciennes à Cracovie, on la date pour la fin du XIe et le début du XIIe siècle et elle a été édifiée sur les bases d’un précédent bâtiment. Malgré sa transformation dans le style baroque au XVIIe siècle, elle a gardé (à l’intérieur comme à l’extérieur) des traces du style roman. Les églises Saint André (56, rue Grodzka, style roman du XIe siècle) et Saints Pierre et Paul (54, rue Grodzka, style baroque du XVIIe siècle) avec les statues caractéristiques des 12 apôtres décorant la clôture de l’église, font aussi partie des édifices religieux magnifiques. Les immeubles Renaissance et gothiques participent également au charme de la rue Grodzka.
Un des carrés du quartier de la Vieille Ville est occupé par l’Université Jagellon, héritière de la tradition de l’Académie de Cracovie, fondée en 1364 par Casimir le Grand. Le trésor de l’Université est sa bibliothèque, disposant de la plus grande collection de livres en Pologne. Elle se trouvait à l’origine dans le Collegium Maius qui est l’un des rares édifices universitaires moyenâgeux conservés en Europe. Aujourd’hui dans le bâtiment se trouve un musée avec des collections très intéressantes et précieuses, parmi lesquelles il y a entre autres, l’un des plus anciens globes du monde où le nom « Amérique » est inscrit. 

La place du marché a été délimitée au milieu du XIIe siècle. Elle était alors l’une des plus grandes en Europe, jouant le rôle du centre commercial, administratif et judiciaire. La grande place (200 x 200 m) a été conçue de manière à satisfaire les besoins des marchands voyageant le long des voies commerciales. Les hôtelleries et les auberges qui entouraient autrefois la place sont aujourd’hui remplacées par des restaurants et des cafés, dont les parasols colorés, les fiacres attendant les hôtes ainsi que les pigeons assis sur les monuments et les immeubles donnent à cet endroit une atmosphère unique artistique et ludique. Les Halles aux Draps dominant au milieu de la Place du Marché rappellent son usage commercial. Bien que les étals aient déjà existé à cet endroit au XIIIe siècle, le bâtiment élégant que nous admirons aujourd’hui date du XVIe siècle (le bâtiment gothique antérieur a brûlé, il en reste entre autre les arcades ogivales). Les Halles aux Draps appelées la « perle de la renaissance polonaise » remplissent toujours leur rôle : il y a des étals avec différents souvenirs, d’œuvres d’arts et de bijoux. À l’étage du bâtiment se trouve la Galerie de la Peinture Polonaise du XIXe siècle, une filiale du Musée National. Le bâtiment le plus précieux de la Place du Marché est l’église gothique Notre-Dame qui abrite un monument exceptionnel : un autel en bois du XVe siècle à plusieurs ailes, réalisé par le célèbre sculpteur Wit Stwosz. Outre la visite de l’église, on peut aussi monter sur l’une de ses tours afin d’admirer la belle vue des environs.

Wawel
Le mieux est d’arriver à la colline de Wawel en passant par la rue Kanonicza, l’une des plus pittoresques de Cracovie. On peut aussi y admirer les bâtiments de différentes époques : gothique, renaissance, baroque et néoclassique. Les chanoines de cathédrale s’installaient dans cette rue depuis le XIVe siècle en érigeant leurs résidences représentatives. La colline sur laquelle dominent le château et la cathédrale est la plus visitée en Pologne. C’est cet endroit qui, comme aucun autre, s’est inscrit dans le développement de l’État de Pologne et de sa culture. Presque tous les rois de Pologne y ont été couronnés et enterrés (ainsi que beaucoup de grands Polonais). Il y a aussi des collections muséales exceptionnellement riches. La majestueuse cathédrale date du début du XIe siècle. Aujourd’hui, elle porte les traits de plusieurs styles et elle est entourée par  une couronne de 18 chapelles. La plus sublime d’entre elles, la chapelle de Sigismond recouverte d’un dôme doré, est devenue mausolée des derniers rois de la dynastie des Jagellons. Elle est reconnue comme l’œuvre la plus illustre de la renaissance italienne en Pologne. Le château qui a subsisté jusqu’à nos jours sous forme d’une magnifique résidence Renaissance, abrite des collections de musée exceptionnellement précieuses. On peut y voir entre autres une collection militaire et des objets inestimables, comme l’épée de couronnement Glaive ébréchée des Piast du XIIIe siècle ainsi que les célèbres tapisseries flamandes du XVIe siècle. Les chambres du château et la cour intérieure avec les arcades à trois étages donnent une impression inoubliable. En étant à Wawel, on ne peut pas éviter la Caverne du Dragon, où, même s’il n’y a plus de dragon, la magie de la légende fameuse est restée.

À découvrir aux alentours !
Tyniec et sa célèbre abbaye bénédictine du XIe siècle
Le Parc National d’Ojców célèbre pour ses buttes témoins calcaires aux formes fantaisistes
Le Sentier des Nids d’Aigles reliant les châteaux construits aux sommets rocheux appelés en raison de leur emplacement Nids d’Aigles
Le terrain de golf à Paczółtowice qui est la « mecque » des amateurs de ce sport aristocratique de la région Małopolska
Les églises romanes de Wysocice et Dziekanowice qui rappellent la riche histoire de la région de Małopolska et enchantent par la beauté de l’ancienne architecture

Lire Lire