Retour

Cracovie

Cracovie

Cracovie – Le Cimetière Podgórski
Le cimetière qui s’étend aux pieds du tumulus de Krakus fut fondé en 1900. Il fut élargi à plusieurs reprises pour atteindre la superficie actuelle de 8 ha. Ce qui est particulièrement intéressant, ce sont des monuments, qui parmi les tombes des personnes civiles et militaires, édifiés au-dessus des tombes des légionnaires de la 1ère, la 2ème et la 3ème Brigade, des soldats autrichiens et des scouts qui trouvèrent la mort pendant l’occupation. Ici gisent enterrés des personnes éminentes, entre autres : E. Dembowski avec les insurgés de 1846, A. Mateczny, W. Bednarski. Le cimetière fait partie de la Route européenne des cimetières du Conseil de l'Europe.

Le cimetière Rakowicki
Le plus vieux cimetière de la ville fondé en 1801-1802. En 1920, on incorpora le cimetière militaire (ul. Prandoty) avec les sections des soldats polonais, soviétiques, britanniques et allemands. Sa superficie s’étend sur 42 ha. Il contient les tombes de citoyens de Cracovie et de nombreux notables polonais, dont J. Dietl, L. Rydel, H. Jordan, K. Olszewski, J. Matejko, H. Modrzejewska, les Estraicher, T. Kantor ou M. Grechuta. Y sont aussi enterrés les parents et le frère du pape Jean-Paul II. C’est pourquoi le cimetière fait partie de l’itinéraire « Les sentiers de Jean-Paul II à Cracovie ».

Le cimetière de Salwator (Saint-Sauveur)
Le cimetière de Salwator fut fondé en 1865 comme un cimetière paroissial pour les habitants des banlieues de Cracovie.  En 1889, on construisit la chapelle néogothique de St. Joseph. Grâce à sa localisation pittoresque, le cimetière est vite devenu le lieu de repos des artistes, des écrivains et des scientifiques. Y sont entre autres enterrés : W. Dymny, M. Kotlarczyk, W. Lutosławski, J. Osterwa, T. Wyspiańska, J. Sztaudynger, J. Meissner, E. Romer, K. Wyka, S. Lem.

Les Cryptes de Wawel
Dans le sous-sol de la Cathédrale royale de Wawel se trouvent les cryptes funéraires avec les cendres des rois polonais et leurs familles, depuis l’époque de Sigismond le Vieux, à l'exception des trois derniers monarques. La Crypte Saint-Léonard accueille les tombeaux de Tadeusz Kościuszko et du général Władysław Sikorski ; la Crypte de la Tour de la cloche d'argent – Józef Piłsudski et le président Lech Kaczyński avec son épouse Maria Kaczyńska. Dans la Crypte des grands poètes nationaux se trouvent les tombeaux d’Adam Mickiewicz et de Juliusz Słowacki et l’urne contenant les cendres de Cyprian Kamil Norwid.

La Crypte des gens de mérite à Skałka
Depuis 1882, le couvent des Pauliens à Skałka abrite la Crypte des gens de mérite qui a vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l'histoire de Pologne. Y gisent enterrés, entre autres, Jan Długosz, Wincenty Pol, Lucjan Siemieński, Józef Ignacy Kraszewski, Adam Asnyk, Teodor Lenartowicz, Stanisław Wyspiański, Jacek Malczewski, Henryk Siemiradzki, Karol Szymanowski, Tadeusz Banachiewicz, Ludwik Solski et Czesław Miłosz.

Le Panthéon – L’Église Saints-Pierre-et-Paul
Le Panthéon national à Cracovie est un nouveau lieu de repos pour les créateurs, artistes et scientifiques polonais. Il se composera des deux cryptes rénovées de l’Église Saints-Pierre-et-Paul  et un nouveau bâtiment construit près du temple. La première partie du Panthéon a été ouverte en 2012, c’est-à-dire le 400e anniversaire de la mort du prêtre Piotr Skarga, dont la dépouille se trouve dans le sous-sol de l’église. Les décisions concernant les enterrements futurs seront prises par le Chapitre qui aura été nommé dans ce but.

Multimédia

Lire Lire